Grand banditisme : Le mystère Fargette

Les parrains de la côte : Il y a un mystère Fargette. D’après ceux qui l’ont côtoyé, c’était un voyou sans grand relief, loin d’avoir la personnalité, la stature de son mentor Louis Régnier. Mais les femmes le trouvaient extrêmement séduisant. Et en s’appuyant sur un noyau dur d’amis, il a réussi à s’approprier toute la région, à devenir un mythe…
C’est aussi, sans doute encore plus que ses collègues phocéens, un voyou intimement lié à sa ville. En exil forcé en Italie, il se tient sans cesse au courant de la vie toulonnaise, s’installe dans une maison où il a l’impression d’apercevoir son « royaume ». C’est un prince en exil. A travers Fargette, c’est un peu toute l’histoire de Toulon et du Var, département le plus corrompu de France, qui est brossée. Le rugby, la politique, Yann Piat, le Front national. Fargette a été l’instrument efficace d’un clientélisme semi-mafieux presque caricaturalement méditerranéen.

Un film de Thierry Aguila –

Suivez nous sur les réseaux :

Facebook :

(Visited 11 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé par

QUITTER VOTRE COMMENTAIRE