Jarno Saarinen le feu sous la glace Pilotes GP de légende

Un destin tragique pour le « Finlandais volant »
Champion du monde en 250cc en 1972
Le pilote finlandais Jarno Saarinen nait le 11 décembre 1945 à Turku en Finlande. Attiré par la mécanique, il entreprend des études d’ingénieur et travaille parallèlement chez un importateur Puch. Aussi à l’aise avec une clé à molette qu’au guidon d’un deux-roues, il participe avec son frère aîné à des courses sur glace et connait ses premiers succès. Il délaisse ensuite la glace pour l’asphalte et décide de prendre part au Grand Prix de Tchécoslovaquie 125 en 1969.

Premiers Grand Prix
Il fait ses premiers pas en Grand Prix au cours de la saison 1970 au sein d’une écurie privée avec une 125 Puch et une 250 Yamaha. Dès sa première année, il parvient à terminer à la quatrième place du championnat en catégorie 250. En 1971, il prend part à la catégorie 50cc avec Kreidler ainsi que 250 et 350cm3 avec une Yamaha. Terminant à la seconde marche du podium en 350 et troisième en 250, le constructeur nippon commence à s’intéresser de près à ce jeune pilote et décide de lui offrir une place au sein de sa structure officielle en 1972.

Une place chez Yamaha
C’est avec une Yamaha d’usine qu’il décroche son titre de champion du monde en 250cm3 cette même année. L’année qui suit, il devient le premier américain à remporter les 200 miles de Daytona avec une Yamaha 350TZ sur laquelle il décroche également la victoire aux 200 miles d’Imola.
Au cours de cette même saison 1973, Yamaha le fait concourir en catégorie 500. Saarinen n’a alors qu’une seule idée en tête, battre le tenant du titre, Giacomo Agostini. C’est chose faite sur le circuit Paul Ricard où Jarno Saarinen se fraye un chemin jusqu’au podium tandis qu’Ago chute en tentant de suivre la cadence. Le Finlandais réitère l’exploit au Grand Prix d’Autriche mais des problèmes mécaniques le poussent à abandonner la course en Allemagne.

L’accident de Monza
Après cette déception, Saarinen met tout en œuvre pour battre Agostini sur ses propres terres pour le Grand Prix de Monza, en Italie. Malheureusement, ce sera sa dernière course. Le pilote italien Renzo Pasolini perd le contrôle de son Harley-Davidson dans la courbe de  » Curva Grande  » et vient faucher Jarno Saarinen, tué sur le coup. Pasolini se relève mais est percuté à son tour et décède peu de temps plus tard. Au total, ce sont quinze pilotes qui ont été impliqués dans ce tragique accident dû selon les rumeurs à une fuite d’huile.
Quoi qu’il en soit, deux grands noms du sport moto sont partis et en signe de deuil, le constructeur nippon Yamaha prend la décision de se retirer du championnat du monde.

Dans cette vidéo, constituée de 2 films intitulés « IMOLA 2000 » et « Hommage à SAARINEN », vous le suivrez aux commandes de sa Yamaha 350 affrontant les meilleurs « 750 superbikers » et vous aurez les nombreux témoignages de ses adversaires. Les dernieres images ont été prises a Hockenheim une semaine avant le crash de Monza.

Abonnez-vous à la chaîne Auto-Moto pour être tenu informé des dernières publications

(Visited 4 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé par

QUITTER VOTRE COMMENTAIRE