Singapour : Les Secrets De La Reussite | Documentaire 2017

**Abonnez-Vous!**

« À 50 ans, on a le visage qu’on mérite », disait George Orwell. Singapour, dont l’indépendance date de 1965, affiche plutôt belle allure. C’est même l’ascension économique la plus incroyable de l’Histoire moderne.

En cinq décennies, sa richesse a été multipliée par 50. Cet État microscopique, moins grand que la ville de New York, affiche la plus forte concentration de millionnaires de la planète. Singapour est désormais le 3e pays au monde pour le revenu par habitant, loin devant la France, et caracole en tête dans les classements internationaux. Numéro un mondial pour le climat des affaires, l’éducation, la sécurité ou la qualité de sa fonction publique…

Comment une telle réussite a-t-elle été possible ? Quels en sont les ressorts visibles ou cachés ?
Malgré ses succès éclatants, Singapour est aussi un pays très mal noté à l’Indice du bonheur comme dans le classement de Reporters sans frontières.

Le Paradis du business ?

En tête du classement mondial pour l’attractivité et la facilité à faire des affaires, Singapour attire les investisseurs du monde entier et notamment les Français. 700 de nos entreprises et 15 000 compatriotes ont choisi de s’installer à Singapour qui, malgré sa taille lilliputienne, est devenu notre 3e partenaire commercial en Asie, derrière la Chine et le Japon.

Le Laboratoire du futur ?

Pour pallier le manque d’espace, Singapour expérimente les idées les plus originales. HLM géants devenus de véritables villes, fermes verticales pour cultiver sur peu de m2, terrains gagnés sur la mer ou dans les profondeurs de la Terre, c’est la ville laboratoire du futur.

État protecteur ou Big Brother ?

Beaucoup de voyageurs considèrent Singapour comme la ville la plus sûre du monde. Il faut dire que des milliers de caméras traquent la moindre incivilité. Gare aux contrevenants dont les visages sont affichés sur Internet. État protecteur ou Big Brother ?

(Visited 3 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé par

QUITTER VOTRE COMMENTAIRE